20
AOUT

En tournée nord américaine pour leur album « Wilder Mind », Mumford and Sons ont présenté une reprise pour le moins inédite. Il s’agit tout bonnement d’une reprise de « Sweet Dreams » du groupe Eurythmics, sortie en 1983.

 

Le 18 août le groupe a été rejoint sur scène par Jack Garratt, le groupe The Vaccines et Mark Hoppus de Blink-182.

 

Pour votre plus grand plaisir un spectateur a filmé la performance.

 

23
JUIL.

Hier soir avaient lieu les célèbres Alternative Press Awards (APMAs) à Cleveland dans l’Ohio. C’est All Time Low qui a dominé la cérémonie à la fois dans les récompenses mais aussi sur scène. En effet, le groupe a gagné au total trois awards tout en animant la cérémonie !

 

CKlS976UkAAQD-_.jpg-large

Quelques-uns des meilleurs groupes de la planète étaient réunis hier pour faire le show. Outre toute la cérémonie récompensant les groupes du moment, une série de concerts a fait délirer les spectateurs. On peut notamment mentionner les performances de Sum 41, Simple Plan, Weezer ou encore New Found Glory.

 

CKjrf1LUAAAQ0ev.jpg-large

 

Et voici la liste des gagnants de la soirée :

 

 

Artliste de l’année – Issues

 

Album de l’année – Black Veil Brides – « Black Veil Brides »

 

Artiste philanthrope – Taking Back Sunday, American Cancer Society

 

Meilleure performance live – A Day To Remember

 

Découverte de l’année – PVRIS

 

Chanson de l’année – Sleeping With Sirens (« Kick Me »)

 

Groupe international de l’année – The 1975

 

Clip de l’année – Bring Me The Horizon (« Drown »)

 

Meilleure fanbase – 5 Seconds of Summer

 

Fans les plus dévoués – All Time Low (Hustlers)

 

Groupe underground de l’année – Being As An Ocean

 

Meilleur(e) chanteur(-euse) – Hayley Williams (Paramore)

 

Meilleur guitariste – Tony Perry (Pierce The Veil)

 

Meilleur bassiste – Zack Merrick (All Time Low)

 

Meilleur batteur – Rian Dawson (All Time Low)

 

 

Pour les curieux voilà la performance live de Simple Plan (accompagnés de Mike Herrera du groupe MxPx) lors de la cérémonie.

 

 

La cérémonie est d’ailleurs disponible dans son intégralité ici.

22
JUIL.

Journée en demie teinte pour le Paléo Festival de Nyon, en Suisse. Coeur de Pirate assure sa prestation remplie d’émotion alors que Kings of Leon semblaient jouer uniquement pour leur plaisir personnel.

coeur_de_pirate_ma21_lflusin_19

La journée avait pourtant bien commencée avec un concert très pur de la jeune chanteuse québécoise, Coeur de Pirate. Celle-ci a enchaîné ses titres les plus anciens comme les nouveaux avec une aisance scénique remarquable. Elle s’est même excusée de jouer trop de nouveaux morceaux, promotion de son nouvel album oblige. L’album sortira le 28 août prochain et une tournée dans les pays francophones notamment en découlera. Pour en revenir au concert d’hier soir, Coeur de Pirate a montré une émotion folle. Parmi les titres joués on retrouve les célèbres « Comme des enfants » ou « Pour un infidèle » mais aussi le très touchant « Francis » ou son dernier single « Oublie-moi ». Luttant pour ne pas pleurer lors des applaudissements finaux, elle a touché le public autant que celui-ci l’a touché. « C’est fou, il y a 5 ans y’avait peut-être 1’000 personnes et maintenant y’a tout ce monde, merci beaucoup. » dire-t-elle émue. Lorsque la québécoise revient sur scène après quelques secondes d’acclamation elle se voit obligée d’improviser un morceau piano-voix avec le public. Résonne alors à nouveau le titre « Comme des enfants », en harmonie totale avec la foule amassée de la plaine de l’Asse.

kingsofleon_ma15_pierredescombes_6468

Quelques heures plus tard c’est le groupe américain Kings of Leon qui monte sur la grande scène du festival (scène que Coeur de Pirate aurait largement méritée…). Pour aller droit au but, la prestation du groupe était dans l’ensemble décevante. Premièrement parce qu’un problème de son a perduré pendant tout le concert. Le son du micro de Caleb Followill était extrêmement aigu a en devenir strident et désagréable par moments. Alors est-ce un problème technique du festival ? Est-ce un problème technique lors du soundcheck ? Ou est-ce le chanteur américain qui pousse des cris irritants ? Deuxièmement, le groupe semblait jouer pour lui et pour personne d’autre. Niveau interactions avec le public, Kings of Leon méritent un 2/10. A part un « Bonjour » et un « Ca fait longtemps qu’on est pas venus ici. », le groupe n’a pas communiqué. Seuls les vrais fans du groupe ont semblé prendre du plaisir. La prestation manquait d’énergie à chaque chanson. Seule les célébrissimes « Use Somebody » et « Sex of Fire » ont conquis la totalité des spectateurs. Dommage.

 

 

Setlist de Coeur de pirate : à venir

 

Setlist de Kings of Leon : Supersoaker – Taper Jean Girl – Fans -Family Tree – Mary – The Bucket – Closer – The Immortals – Knocked Up – Pyro – Temple – Radioactive – Molly’s Matter – On Call – Notion – Cold Desert – Use Somebody – Crawl – Black Thumbnail – Sex on Fire

13
JUIL.

The Avener

The Avener revient avec le clip de  » To Let Myself Go » signé Laura Smet. Et c’est une vidéo très réaliste que l’artiste nous présente.

A savoir : son album  » The wandering of the Avener » est disque de platine en France, avec plus de 100.000 exemplaires vendus !

Découvrez le clip juste ici !

13
JUIL.

ben-l-oncle-soul-uhuoC’est au Cabaret Sauvage (une petite salle perdue non loin du Zénith) que Ben l’Oncle Soul a donné deux concerts les 2 et 3 juillet lors du Black Summer Festival.

Après son tube « Soul man » en 2010, on ne présente plus l’artiste. Marqué par la musique des années 60-70, c’est dans un mélange d’ambiances soul et reggae que nous partagerons ce concert avec l’artiste. Les reprises sont également à l’honneur lors de ce set ! En effet nous avons droit aux covers de : « I don’t wanna see you cry » de Ben Boothe, « My world is empty » des Supremes, « That’s how strong my love is » d’Otis Redding ou encore l’excellent titre « Ain’t no sunshine » de Bill Withers. Nous avons aussi le droit à un petit bout de « Ready or not » des Fuggees, toujours très bon à attendre parmi les classiques indémodables. Et dans un registre totalement différent et beaucoup plus actuel, il a également repris  « Stay » de Rihanna.

Ben l’oncle Soul semble toujours autant habité par les dieux de la soul et du bleus, il vibre et vit au travers de sa musique et nous embarque avec lui. Le chanteur au timbre de velours nous aura encore une fois fait succomber à son charme et sa voix qui nous aura fait frissonner tout au long de la soirée malgré une chaleur étouffante.

Texte : Steph Vanou

Setlist : Why can’t we leave together – I don’t want to see you cry – I forgot to be your lover – My word is empty – That’s how strong my love is – Walk the line – Stay – Coups de rêves – Ain’t no sunshine – Rappel : So hard to fine – Hallelujah – I’ve got dreams to remember – Yes I do – Ailleurs