18
DEC.

Encore une année qui s’achève et qui ne fera pas défaut à l’inconditionnel classement de fin d’année.
En vous souhaitant à tous de bonnes fêtes, je vous laisse découvrir ci-dessous mes coups de coeur de l’année 2014 :
 
Albums:
Ryan Adams – Ryan Adams (PAX AM)
Gerard Way – Hesitant Alien (Warner Bros. Records)
Bleachers – Strange Desire (RCA Records)
The Afghan Whigs – Do The Beast (Sub Pop)
Jenny Lewis – The Voyager (Warner Bros. Records)
 
Singles:
Butch Walker – Chrissie Hynde (Dangerbird Records)
Twin Shadow – To The Top (4AD Ltd)
Jack White – Lazaretto (Third Man Record)
Paramore – Ain’t It Fun? (Fueled By Ramen)
The Gaslight Anthem – Get Hurt (Island Records)
 
Concerts:
Against Me! @ La Maroquinerie – 24 juin
Johnny Marr @ Trabendo – 3 novembre
Haim @ Trianon – 1 mars
Joseph Arthur & The New Professionals @ Trabendo – 27 mai
The Hold Steady @ La Flèche d’Or – 10 septembre

18
DEC.

Le Printemps de Bourges, qui se tiendra du 24 au 29 avril 2015, a dévoilé de nouveaux noms cette semaine.

Christine and The Queens, The Do, Izia et Isaac Delusion rejoignent donc Selah Sue, Asaf Avidan, Brigitte, Chinese Man, Angus & Julia Stone, Yael Naïm, Groundation, Nneka, Hubert-Felix Thiefaine, ou encore Deluxe pour l’édition 2015.

printemps_de_bourges_2015

La programmation complète du festival sera annoncée le 29 janvier !

17
DEC.

Ana Pix

Nous vous proposons de découvrir Ana Pix, une jeune chanteuse de rock française vivant à Paris . En 2013, elle a sorti un premier EP.  Un EP qui comportait des titres comme « Crashin’ Down » , « Inside of Me » ou « Can’t Look Back », qui a aussi bénéficié d’un clip vidéo. Elle a déjà eu l’occasion de faire quelques dates suite à ce premier EP, y compris au Batofar et à la Boule Noire.

Son premier album « LifeLine » est disponible depuis cette année et on peut l’écouter sur son site. très rock, il respire la vie avec un soupçon de rock’n’roll.  Il y a des morceaux qui commencent de façon un peu plus classique avec notamment quelques notes de piano comme « Break It Down » ou « Freak ». Nous lui souhaitons beaucoup de succès pour la suite.

Une artiste qui respire le bonheur du rock’n’roll  tout en mélangeant des mélodies harmonieuses.

Si vous voulez écouter l’album, c’est par ici.

 

17
DEC.

Oh Oh Oh ! Le marathon de Noël continue !

 

Cette semaine Startrack Crush vous propose encore de gagner ces albums au choix :

 

- Ed Sheeran « X »

- Broody Dalle « Diploid Love »

- Tegan and Sara « Heart Throb »

 

Il y aura donc 3 gagnants. Pour en gagner un, il suffit de partager la photo du concours sur Facebook en précisant pour quel album vous jouez ! Bien sur pour que votre partage soit pris en compte il faut que vous aimiez notre page Facebook.

 

Le concours prendra fin le mercredi 24 décembre, ce sera donc le soir du réveillon que vous aurez peut-être un cadeau en plus !

 

Concours noel 2

17
DEC.

SomaSoma, le groupe de rock en provenance des environs de Marseille avait fait un petit détour par la capitale début décembre. Depuis leur deuxième album « Nobody’s hotter than God » sorti en 2013, le quatuor écume les salles de France pour rencontrer son public et faire vivre sa musique. Cette fois-ci, c’est avec de nouveaux morceaux dans sa besace (pour un nouvel opus en 2015 (?) ) que le groupe est venu faire bouger le Point Éphémère.

La salle est pleine en cette soirée d’hiver qui frôle le zéro. Le public a répondu présent bien que le groupe n’ai pas vraiment d’actu. Il faut dire que voir Soma sur scène vaut toujours le détour et ce soir ne dérogera pas à la règle.

SomaAvec un set qui mélange leurs titres les plus accrocheurs comme « Nowhere fast », « Henry VIII », « Letters to unwritte », « Backyard » ou encore « Roller coaster », avec quelques inédits comme « Alpha dogs » ou « Doves ». Des titres qui peuvent surprendre par leur mélancolie, leur côté folk ou par une ambiance popy assez fun. Le quatuor se renouvelle et on a hâte d’en entendre un peu plus!

Le show se finit sur l’incontournable et très sexy « Get down ». Une heure trente de bonne humeur et de rock, on a eu plaisir à retrouver les frenchy que l’on espère revoir bientôt à la Maroquinerie…

Crédit photos : Steph Vanou

Soma Soma

16
DEC.

Smashing Pumpkins Après les Stones au Trabendo, c’est au Smashing Pumpkins d’être accueilli dans cette petite salle près du Zénith de Paris afin de fêter la sortie de leur album « Monuments to an Elegy » le 8 décembre.
C’est sans 1ère partie que le groupe arrive sur scène à 20h précises (les retardataires et autres habitués aux premières parties ce sont mordus les doigts d’être arrivés avec trois quart d’heure de retard). Les places sont parties très très rapidement et il aura fallu être très réactif pour faire partie des heureux élus. C’est donc une poignée de privilégiés qui sont présents dans cette salle pour cette soirée qui s’annonce sous les meilleurs hospices.
Le groupe s’installe tranquillement et entame quelques notes de Frère Jacques qui font bien rire tout le monde. Le show commence finalement avec « One and all ».  Un set conçu comme un retour aux sources avec pas mal de titres de leur début comme « Tonight, Tonight » et « Stand inside your Love ». Le public est tellement impressionné de se retrouver dans une si petite salle si près de leurs idoles qu’il règne parfois un silence religieux, hypnotisé par le groupe, la découverte des nouveaux morceaux et si content d’entendre en live leurs anciens titres. On assiste à un véritable moment de grâce et Billy Corgan (chanteur) et Jeff Schroeder (guitare) ne semblent pas vraiment le réaliser d’ailleurs.
C’est en plein milieu du show que Billy Corgan nous annonce l’arrivée d’un guest qui n’est autre que Ninja (le chanteur de Die Antwoord) habillé en costard noir, ce qui n’est pas vraiment dans ses habitudes. Ils reprennent ensemble « Fame » de David Bowie, morceau qui fait son effet et qui finit avec un Ninja qui slamme dans le public. Un public qui commence d’ailleurs à se dérider et qui ne cesse ensuite de bouger et de sauter dans tous les sens jusqu’à la fin du show. Le groupe revient pour un dernier rappel avec « Burnt Orange-Black ».

Un super show d’1h40 environ avec pour seul petit bémol, la voix de Billy qui n’était pas très audible dans les 1ers rangs, le mieux était d’avoir un peu de recul pour pouvoir apprécier ce show à sa juste valeur.

 

Setlist : One and All / Being Beige / Hummer / Tiberius / Tonight, Tonight / Drum + Fife / Glass and the Ghost Children / Stand inside your Love / Monuments / Drown / Disarm / Zero / Bullet with Butterfly Wings / Fame / Silverfuck / Rappel : Burnt Orange-Black

 

Texte : Steph Vanou