27
MAI

Heather NovaHeather Nova la sirène des Bermudes, nous revient avec un nouvel album ambiance folk/américana intitulé « The way it feels » dont la sortie est prévue le 1er juin.

L’atmosphère des chansons est à la fois douce et pleine de fraîcheur. L’émotion et la sincérité marque ces mélodies qui sont propres à l’artiste.

« The way it feels » s’annonce comme une bombe, un disque unique et mélodique qu’il vous faudra découvrir absolument !

Découvrez les deux singles ici :

 

26
MAI

Alors que leur prochain album, « Younger Dreams » sortira en juin prochain, vous pouvez dès à présent le pré-commander seul ou en bundles ICI. (Petit précision: Les Frais De Port sont de 20 euros…)

 

Mais une autre surprise d’Our Last Night est venue égayée cette journée: une chanson du prochain album « A World Divided », avec le clip en prime!

 

On vous fait découvrir le clip ci-dessous!

 

 

Qu’en pensez-vous? Nous, on adore et on attend avec impatience la sortie de l’album!

 

26
MAI

Oh My God!!! Cela vient de tomber aujourd’hui! Muse sera en dédicace à la Fnac St-Lazare le mardi 9 juin à 18h30 !
Pour participer à cet évènement exceptionnel un seul moyen : gagner vos places en participant au concours organisé par la Fnac via leur page Facebook. ll n’y a que 40 places à gagner donc peu d’élus…Bonne chance à tous :)

muse_drones

23
MAI
Texas
Pour fêter ses 25 années de carrière, Texas a donné rendez-vous aux fans français pour quatre soirées d’exceptions dans la salle mythique des Folies Bergère à Paris.

 

On est acceuilli chaleureusement dans l’enceinte du music hall par le personnel qui nous conduit jusqu’à notre emplacement. La salle est bien remplie pour cette première soirée et l’on peut voir des banderolles faites par des fans suspendues au balcon pour souhaiter la bienvenue au groupe écossais. Le concert commencera relativement tôt vers 20h30.
Sharleen Spiteri fait son entrée sur scène sous un tonerre d’applaudissement. Elle salue le publique et nous annonce le programme des festivités qui seront divisées en deux parties. Un jeune homme vient la rejoindre sur scène afin de jouer les traducteurs. Il s’agit de l’un des deux membres de la section cuivres cent pour cent d’origine française. Son aide sera cependant vite dispensable vu les compétences linguistique de Spiteri.
La soirée commencera par le titre « Start a Family », une chanson émouvante et intimiste sur la gestion des épreuves que peuvent rencontrer une union. C’est une sorte de parallèle avec l’histoire du groupe qui a connu des moments heureux et plus difficiles au cours de sa carrière. On notera d’ailleurs qu’Ally McErlaine n’est pas présent ce soir. Après avoir souffert d’un grâve anévrisme en 2009 où il est resté neuf semaines dans le coma, McErlaine a pu récupéré et rester membre du groupe mais ne peut se produire tout le temps. Ce soir toutes les parties principales de guitare seront assurées par Tony McGovern, dans la formation depuis 1999. S’il est un excellent musicien, l’appuie d’une seconde guitare retirera un peu de dynamisme aux chansons.
La première partie de soirée est douce et les morceaux sont principalement joués en acoustique. Entre les titres, Spiteri nous raconte des anecdotes sur l’histoire du groupe et sa relation particulière avec la France. Avant de se lancer dans « Guitar Song », elle nous parlera de sa rencontre avec Serge Gainsbourg et son influence considérable dans l’œuvre de Texas.
Après une intermission d’un quart d’heure, le groupe revient pour un set plus enflammé qui débute par l’incontournable « Halo ». Pour la première fois, ils interprèteront deux titres issus de la carrière solo de Spiteri avant de conclure avec le trio imparable compris de « Summer Son », « Black Eyed Boy » et « Say What You Want ».
Le groupe nous offrira deux rappels qui se termineront par le « Suspicious Mind » de Mark James.

 

Après deux heures de concert, Texas quittera la scène sous les acclamations du public. On aura été transporté dans l’histoire d’un des grands groupes écossais de pop. Si on aurait souhaité que cela dure plus longtemps, on ressortira tout de même content de notre Evening with Texas.

 

Setlist:
Start a Family / I Don’t Want a Lover / Alone With You / Thrill Has Gone / Everyday Now / Supafly Boy / In Our Lifetime / Guitar Song / So Called Friend / In Demand / Halo / When We Are Together / All the times I cried / Stop I don’t love you anymore / Summer Son / Black Eyed Boy / Say What You Want / The Conversation / Inner Smile / Suspicious Minds

 

Crédit photos : Steph Vanou

23
MAI

Il y a quelques temps, je vous avais fait découvrir le groupe émergent Queen of Diamonds (ici). Parce que j’aime bien ce quatuor français et partager mes petites découvertes, en voici des news !

 

Grâce à leur premier EP « Miss Behavior » en 2013, Queen of Diamonds a pu parcourir les scènes françaises, du Pays-Basque d’où ils sont originaires, en passant par Paris et Marseille. Maintenant c’est au tour de « Concrete Skies » de pointer le bout de son nez ! Il sortira le 1er juin prochain. J’ai eu l’occasion de l’écouter et cet EP, composé de 6 titres, est plus osé que le précédent et s’inscrit dans la lignée du rock Californien.

 
queenofdiamonds_concreteskies_startrackcrush

Tracklist :

 

1. Where You Wanna Go
2. Hard Feelings
3. Medication
4. Driving Rain
5. Two Seconds To Deadline
6. Live It Up

 

Voici le premier clip pour « Two Seconds To Deadline » issu de l’EP. Laissez-vous bercer par la musique et la jolie voix de Rachel. Enjoy !

 

 

22
MAI

Le groupe Set It Off, mon indubitable coup de coeur rock de cette année, était en concert à La Maroquinerie pour son premier concert français en tête d’affiche et l’on ne pouvait pas rater ça !

C’est tout d’abord les Brawlers qui sont en charge d’ouvrir le feu avec une bonne heure de retard sur l’horaire prévue. Il est 21 heures passées quand le concert commence enfin! Apparemment la journée n’a pas été de tout repos pour les trois groupes qui jouent ce soir et pour nous l’attente fut longue mais cela valait quand même le coup de patienter sur le bitume de la Maro.

brawlersLe groupe est quand même de très bonne humeur et bien décidé à nous mettre dans sa poche. Le chanteur interagit beaucoup avec le public et se lance même dans la fosse pour danser avec tout le monde. Les titres sont punchy et leur set plein de bonnes vibes. On est conquis ! Viennent ensuite les Decade avec un show et des morceaux plus posés mais tout aussi efficace. On approuve une deuxième ce choix de première partie !

decadeC’est enfin le tour de Set It Off d’investir la scène sous des applaudissements à la fois excités et chaleureux. C’est qu’on les attendait avec impatience !

C’est avec leur morceau « Forever stuck in our youth » que le groupe commence son set avant d’enchainer avec leur nouveau single plein de pep’s « Ancient history ». Le quartet met son album « Duality » à l’honneur ce soir avec un paquet de titres de ce dernier opus comme « The haunting », « NME », « Tomorrow », « Wolf in sheep’s clohting » (mon morceau préféré) ou encore « Bleak december ».

set it offMais nous avons aussi droit à quelques titres plus anciens tel que « Partners in crime » ou encore un mash up entre « Problem » et « No Scrubs ». En tout cas quelque soit le morceau le groupe est au taquet et Cody, le chanteur, en totale immersion dans sa musique. Il chante avec ses tripes, grimpe sur les enceintes, serre un paquet de mains et transpire à grosses gouttes.

Le set se termine avec leur balade « Miss Misterious » sur lequel Cody se met au piano pour un moment touchant et rempli d’émotion. Mais c’est l’explosif « Why worry » qui termine réellement le show dans la folie générale et des sauts en pagaille dans tous les coins de la salle de la Maro. On l’aura attendu mais quel concert !

set it off set it off

22
MAI

whitecrocodileOn a écouté pour vous le nouvel album « The Strangers » du groupe White Crocodile. Le groupe de rock français promet de surprendre son public avec  un disque qui s’annonce plus profond et plus sincère. C’est parti !

L’album démarre avec la chanson « One way ticket », qui nous plonge dans une ambiance de cabaret. S’ensuit « Where’s the money », une chanson en français sur le questionnement de soi. Un morceau très rythmé avec pas mal de batterie. On continue sur le moi intérieur avec « Santa Fe » sur lequel le groupe nous invite à trouver qui nous sommes vraiment. La mélodie se fait plus lente et plus profonde. La voix est touchante.

Puis grand écart musical avec le country style « The Walker ». Mais encore une fois, les paroles nous conduisent à la réflexion. Où va cet homme qui s’est arraché le coeur, et qui ne sait plus où aller ?

Peut-être vers « Big City » ? Un titre qui nous amène dans une ville qui bouge. Une ville avec beaucoup d’énergie comme Paris, Londres ou New York, une ville qui ne dort jamais. La musique est entraînante et rapide. Il y a une bonne énergie qui se dégage de ce morceau détonnant. Alors que se fait plus doux « Loneliness ». Le groupe prend son temps et s’installe tranquillement dans un rock profond.

Puis « Les crocodiles blancs » surprend. Il détonne. Le morceau est quasiment a’cappella, sauf vers la fin du morceau où la chanteuse, elle hurle en harmonie avec la guitare. Rugissant !  On reprend le rythme avec « Les avions ». Un morceau péchu avec plus de couplets parlés plutôt que chantés. Un titre qui reste tout de même planant !

« Restless » mélange quand à lui des moments d’accalmie avec des passages puissants le tout mâtiné d’une ambiance un peu futuriste.

Ensuite « Sleepess Tango » ramène un peu de douceur. Le piano est calme, la voix de la chanteuse enchanteresse. L’ambiance est digne d’une soirée romantique en amoureux. Un peu de douceur dans ce monde de brutes n’a jamais fait de mal au contraire.

Enfin sur « The Lady’s on fire » on retrouve l’ambiance cabaret du début. La boucle est bouclée, le voyage est terminé et on a adoré !